Départementales : doubler notre nombre d’élus

« Objectif : doubler notre nombre d’élus au sein du conseil départemental du Pas-de-Calais »

« Les résultats du premier tour des élections départementales dans le Pas-de-Calais sont avant tout un échec cuisant pour le parti socialiste. Il enregistre un net recul dans l’ensemble des cantons.

Les scores très élevés des candidats du Front National se font uniquement au détriment du parti socialiste. L’ampleur de ce score est la conséquence directe de l’échec des politiques départementale et nationale conduites par ces majorités de gauche. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le FN réalise ses meilleurs scores dans le bassin minier, ancien bastion socialiste.

Nos candidats d’union UMP, UDI, MoDem progressent partout dans le département. En moyenne, nous enregistrons 5 points de plus sur notre résultat cumulé global des élections cantonales de 2011.

Nous sommes en mesure de doubler le nombre de nos conseillers généraux actuels.

Nous appelons donc les électeurs à voter massivement pour la seule alternance crédible pour le Pas-de-Calais. Elle est naturellement représentée par les candidats de rassemblement de l’UMP, de l’UDI et du MoDem.

 

Daniel FASQUELLE, Président de l’UMP 62

Frédéric LETURQUE, Président de l’UDI 62

Jean-Marie VANLERENBERGHE, Président du MoDem 62

Philippe RAPENEAU, Secrétaire départemental de l’UMP 62

François DECOSTER, Délégué départemental de l’UDI 62

Anthony JOUVENEL,  Délégué départemental du MoDem 62

Michel PETIT, Président du groupe Union @ction 62

Bruno DUVERGÉ, coordinateur UDI des élections départementales

FacebookTwitterPartager

Question au ministère du logement

M. Daniel Fasquelle attire l’attention de Mme la ministre du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité sur les conséquences d’une augmentation de la taxe foncière sur les terrains constructibles situés dans certaines zones, instaurée par la loi de finances de 2013 et qui est entrée en application le 1er janvier 2015. La hausse est loin d’être neutre : 5 euros le m² en 2015, 10 euros en 2016. Conséquence concrète : un agriculteur retraité touchant une pension mensuelle de 1 300 euros pourra se voir obligé pour un terrain jouxtant sa maison de verser 10 000 euros en 2015 et 20 000 euros en 2016. Nul doute que cette augmentation affectera de très nombreuses familles dont certaines seront contraintes à la vente. Il lui demande donc de lui préciser les mesures qu’elle compte prendre pour éviter le dépouillement des familles au profit des promoteurs immobiliers et des spéculateurs en tout genre.

Lettre aux professionnels de santé

Docteur,

La mobilisation de votre profession, dimanche 15 mars, a été exceptionnelle. Que vous ayez choisi d’aller manifester ou non, je sais combien vous êtes légitimement inquiets des conséquences qu’aura le projet de loi santé présenté par Marisol Touraine sur notre système de santé, l’accès aux soins de nos concitoyens et vos conditions de travail.

Je partage cette inquiétude et, avec mes collègues Jean-Pierre Door et Arnaud Robinet, qui porteront plus particulièrement la parole du Groupe UMP sur ces questions, j’ai souhaité vous recevoir et écouter vos organisations professionnelles.

Au fil de ces discussions, le sentiment premier que j’ai eu à la lecture du texte de Madame Touraine a été renforcé : non seulement il n’est pas à la hauteur des enjeux mais bien au-delà, il aura des conséquences néfastes sur l’avenir de nos politiques de santé.

Il est donc indispensable qu’il soit significativement modifié tout au long de la discussion parlementaire et c’est, ce à quoi je vais m’attacher en soutenant les nombreux amendements qui ont été déposés.

En réponse à votre mobilisation, la Ministre a décidé, de manière précipitée, de déposer plus de 50 amendements de réécriture de son propre texte dont on ne connaissait pas le contenu exact, à l’heure où commençait le débat en commission. Voilà qui montre bien le degré d’impréparation et le manque de concertation dont elle a fait preuve sur ce dossier.

Dans le même temps, après cette si importante mobilisation des professionnels de santé unis, elle a décidé de demander l’urgence sur ce texte pour tenter de passer en force ! Voilà qui est bien contradictoire.

Vous pouvez donc compter sur ma vigilance et la mobilisation des députés UMP, tout au long de la discussion afin de peser autant qu’il sera possible pour que ce texte soit profondément remanié.

Daniel Fasquelle