AprĂšs l’augmentation du gasoil, la baisse de la DGF, la remise en cause des contrats aidĂ©s, les fermetures de classe et de tribunaux, le gouvernement prĂ©pare un nouveau mauvais coup pour la ruralitĂ© et la France pĂ©riphĂ©rique.
En effet, le rapport du Conseil d’orientation et des infrastructures rendu public il y a quelques jours et qui a reçu le soutien de votre ministre des transports marque l’abandon de nombreux projets ferroviaires.
LGV qu’on ne fera pas, tunnels et contournements ferroviaires reportĂ©s sine die, modernisation et Ă©lectrification auxquelles on renonce sans raison, la liste est longue et dĂ©sespĂ©rante.
Avec la dĂ©cision d’imposer la rĂ©duction de la vitesse Ă  80km/heure, c’est le gouvernement qui, une fois de plus, Ă©loigne les territoires ruraux de la France qui va bien si chĂšre Ă  Monsieur MACRON.
Avec pour consĂ©quence des territoires qui resteront enclavĂ©s face Ă  un Etat qui ne respecte pas sa parole puisque plusieurs des projets que vous voulez Ă©carter sont inscrits dans les contrats de plan Etat-RĂ©gion comme l’électrification de la ligne Amiens-Rang du Fliers que nous dĂ©fendons avec Emmanuel MAQUET, une ligne indispensable pour le dĂ©veloppement d’un territoire rural et touristique.
Ce rapport réserve par ailleurs de drÎles de surprises comme la priorité, comme par hasard, donnée à la ligne nouvelle Paris-Normandie.

Monsieur le Premier ministre, on l’aura bien compris, comme dans la fable de La Fontaine, « selon que vous serez puissant ou misĂ©rable, les jugements de cour vous rendront noir ou blanc. »

Alors Monsieur le Premier ministre, cautionnez-vous les orientations de ce rapport qui crée une France à deux vitesses ?
Acceptez-vous que l’Etat ne respecte pas sa parole, renonçant Ă  des projets pourtant inscrits dans les contrats de Plan Etat-RĂ©gion ?
Aprùs Notre Dame des Landes et avant le Canal Seine-Nord, allez-vous continuer à abandonner un par un les projets d’infrastructure petits ou grands indispensables pour l’avenir du pays ?

L'Ă©quipe parlementaire

De Paris au Touquet, Coralie, Amandine, Matthieu et Nicolas sont Ă  votre disposition. Une question ? Contactez-nous