Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Hommage à Napoléon 1er | 1769-1821

Hommage à Napoléon 1er | 1769-1821

Il y a 200 ans, le 5 mai 1821, Napoléon Ier s'éteint sur l'île de Sainte-Hélène où il était exilé depuis 1815.

Deux cents ans après sa mort, l’image de Bonaparte est toujours aussi vivace dans notre pays mais aussi dans le reste du monde.

Son héritage : le Code civil, la Légion d’honneur, le baccalauréat, la numérotation des rues, le ramassage des ordures, les départements, les lycées, les préfets, les prudhommes, la Chambre de commerce, la Cour des comptes, le Conseil d’État, etc.

« Bonaparte n’est point grand par ses paroles, ses discours, ses écrits, par l’amour des libertés qu’il n’a jamais eu […] Il est grand pour avoir créé un gouvernement régulier, un code de lois, des cours de justice, des écoles, une administration forte, active, intelligente […] Il est grand pour avoir fait renaître en France l’ordre au sein du chaos […] Il est grand surtout pour être né de lui seul, pour avoir su, sans autre autorité que celle de son génie, se faire obéir par trente-six millions de sujets […] Il est grand pour avoir surpassé tous les vainqueurs qui le précédèrent, pour avoir rempli dix années de tels prodiges qu’on a peine aujourd’hui à les comprendre. »

CHATEAUBRIAND (1768-1848), Mémoires d’outre-tombe (posthume)

Conformément à ses dernières volontés dans le cas où son corps ne devait pas être ramené en Europe, Napoléon Ier fut inhumé le 9 mai près d'une source, dans la vallée du Géranium, dénommée depuis « vallée du Tombeau ». Le 27 mai, toute la colonie française quitta l'île. Dix-neuf ans après la mort de Napoléon, le roi Louis-Philippe put obtenir du Royaume-Uni la restitution des cendres de l'ex-empereur. L'exhumation du corps de Napoléon eut lieu le 15 octobre 1840, puis il fut rapatrié en France sur la frégate La Belle Poule jusqu'à Cherbourg, et inhumé aux Invalides à Paris.

Des funérailles nationales accompagnent le retour des cendres de l'Empereur Napoléon Ier, transférées aux Invalides le 15 décembre 1840 en attendant l'édification du tombeau. Celui-ci est commandé en 1842 par le roi Louis-Philippe à l'architecte Visconti (1791-1853), qui fait réaliser sous le Dôme d'importantes transformations en perçant une immense excavation pour accueillir le tombeau. Le corps de l'Empereur Napoléon Ier, y est déposé le 2 avril 1861.




Source